Naissance de la Savate

        La savate naît donc en France, plus exactement à Paris, où pratiquent les savatiers d'abord dans les arrière-salles des cafés puis dans des salles dédiées qui accueillent des élèves.
Il est à noter que c'est la seule boxe "poing-pied" qui naît en Europe, voire même en occident si l'on omet la boxe américaine, née dans les années 1960.

Histoire de la Savate Boxe Française.

 



 





 





        Les combats à coups de poings et de pieds  remontent à l'Antiquité avec le "Pugilat"( combat avec les poings) et le "Pancrace" (combat avec les poings et les pieds).


La France au sein de son identité culturelle a été génératrice d'un art de combattre qui s'est transformé, du 15 ème siècle où l'on se battait aux pieds et au bâton sur les chemins de nos provinces, jusqu'à aujourd'hui où la Boxe Française Savate est devenue sport de compétition.

Michel Casseux

        Michel Casseux codifia pour la première fois la Savate et créa une salle d'enseignement.

Ce maître d’armes est le premier à enseigner l'escrime traditionnelle et le nouvel art de la savate : l'escrime des pieds.

Il est vraisemblable que Michel Casseux a réuni tout un ensemble de techniques disparates : style des ruffians, des bandits, luttes paysannes...

Quelles que soient ses influences et ses inventions personnelles, celui-ci est le véritable inventeur du système moderne appelé Savate.

Charles Lecour

        A partir de 1830, la savate connut une vogue qui alla croissante. C'est Charles Lecour qui crée en 1830-1840, le sport de combat connu sous le nom de Boxe française en réunissant la technique des pieds de la savate avec quatre techniques de poings empruntés à la boxe anglaise (direct, crochet, uppercut, swing). Elle allait petit à petit être enseignée dans l'armée.

les Charlemont.



        La savate-Boxe française se distingue des autres disciplines pieds-poings par le port obligatoire de chaussures et par une technique de coups de pieds dits coups armés. Joseph Charlemont et son fils Charles Charlemont codifieront toutes ces techniques pour en faire la boxe française que nous connaissons aujourd'hui.

boxe-feminin-histoire.jpg

        De 1865 à 1944, ceux-ci propagent cette discipline en formant des élèves qui ouvrent à leur tour des écoles dans plusieurs villes de France. En parallèle, les Charlemont élaborent une méthode d'apprentissage où se mêlent les concepts de combats, les confrontations en puissance, la self-défense et la gymnastique sportive ouverte aux femmes et aux enfants.

charlesmont.jpg

La boxe française est maintenant solidement établie partout en France. En 1900 se déroulèrent les premiers championnats du monde amateur. Le premier titre revint à Charlemont qui battit Castérès.


A l'aube du XXè siècle, la BF est au plus haut de son développement. Il y avait alors de nombreux professeurs qui répandirent une boxe française rénovée par les Charlemont. Puis la BF perdit de sa popularité pour diverses raisons.


1924 : La BF figure aux Jeux Olympiques comme sport de démonstration et s'assure ainsi un petit regain de popularité. Cette période se poursuivra jusqu'en 1965 où seule une poignée de fanatiques, moins de 100 tireurs, perpétuent la discipline.


Depuis, la Boxe Française Savate poursuit son expansion, se regroupant en fédérations nationales, groupées en fédération internationale, organisant ainsi des championnats d'Europe et du Monde depuis 1986, confrontant les compétiteurs de 26 pays pratiquants. La tenue intégrale symbolise la dynamique de notre sport ainsi que son appétit d'entrer pieds et poings liés dans l'aventure sportive du 21 ème siècle.

                                                                                                                                                                        M.Arsicaud